Une semaine riche en émotions. Retour de formation au iokaï shiatsu. En immersion.

Une semaine de formation en immersion. Une semaine de doutes et de remise en question. Une semaine riche. Un privilège.

Retour d’une semaine de formation au iokaî shiatsu au temple zen de la falaise verte.

Une semaine en immersion. Une semaine riche d’apprentissages avec notre sensei Kazunori Sasaki. Une chance et un privilège de recevoir sa transmission. Mais aussi une semaine intense de doutes et d’introspection ou l’égo est soumis à rudes épreuves.

La vie dans une micro société, miroir d’une plus grande, la richesse et la difficulté du vivre ensemble. La connaissance et la découverte de soi.

Une palette de couleurs , de sentiments et d’expériences pour se construire en tant que futur spécialiste et appréhender l’approche orientale.

S’adapter, partager, comprendre, accepter, tolérer, souffrir*. Etre honnête et sans préjugers. Au final comprendre que l’on partage la condition humaine. Un voyage semé d’embûches souvent placées là par nos propres soins.

L’occasion aussi, de comprendre l’importance des relations interpersonnelles mais aussi l’importance de pouvoir s’isoler pour retrouver du calme.

A son retour retrouver son foyer et la force qu’il vous procure.  L’importance d’avoir des fondations solides et le soutien d’une famille quelle qu’en soi la forme. Aimer et être aimé.

Expérimenter pour mieux comprendre l’autre et l’aider le moment venu. Nous partageons la conditions humaines.

#iokaïshiatsuassociation #shiatsu #iokaishiatsu #sasaki #medecinesalternatives #approcheorientale #approcheglobale #soin #santé #équilibre #hollistique


*souffrir : éprouver une sensation douloureuse, éprouver de la difficulté, permettre …

Faites circuler !!!

Bougez, restez en mouvement, respirez, étirez, renforcez, vous êtes responsables de votre maintien en bonne santé.

Inutile de se lancer dans le sport de haut niveau et dans la performance, faites juste circuler. Votre corps à besoin de fonctionner d’être en mouvement, il est fait pour ça.

Le corps est une mécanique incroyable faite pour le mouvement, la marche. Notre sédentarité nous rend malade. Nous nous étonnons que le mal de dos occupe une place si importante dans notre société mais nous ne bougeons plus.

Une simple mécanique, la marche, est nécessaire pour faire circuler le sang, nous sommes fait comme ça. La circulation sanguine est stimulée par les muscles de nos jambes qui en se contractant pompe le sang dans notre corps.

Le massage dans notre société ???

Ce matin encore lors d’une séance de massage en entreprise ou plus exactement à l’hôpital, un monsieur me disait encore qu’il se faisait masser pour la première fois de sa vie … !!! Un monsieur de 40 ans au moins ! Bien sûr, il était ravi, hyper enthousiaste et s’en allait en me disant qu’il allait réitérer.

Mais que s’est-il passé ? Comment cette pratique vieille comme le monde a-t-elle été si matraitée, oubliée, stéréotypée, réduite à un soin superficiel ou exceptionnel et « médicalisé » ? Pourquoi notre société a-t-elle tant de difficultés avec le massage, et pourquoi tant de débats alors qu’il est répendu sur l’ensemble de la planète et ses vertues reconnues dans tant de pays parfois même faisant partie intégrante de la médecine.

Le mot massage lui-même, alors qu’il a toujours été pratiqué pour le soin et la relaxation, comme dans la médecine, a été longtemps réservé à l’usage unique des kinésithérapeutes !!!

Le massage existe depuis la nuit des temps. Il s’agit sans doute de la pratique la plus ancienne et la plus instinctive pour se soulager.

En 2021 nous sommes encore obligés de rédiger des articles qui énumèrent toutes ses vertues pour convaincre la population de ses bienfaits.

Certains inventent de nouveaux noms, déposent des brevets, s’approprient des techniques pour en tirer profit, mais le massage c’est bien plus que cela.

Il suffit de faire une simple recherche pour en découvrir la richesse..

Massage — Wikipédia (wikipedia.org)

Il est grand temps de retrouver l’essentiel, la simplicité, notre nature. Il est grand temps de retrouver notre humanité.

Le toucher nourricier, pourquoi masser mon bébé ?

Depuis maintenant plusieurs décennies l’importance du toucher bienveillant dans notre développement et notre équilibre global a été démontrée par de nombreuses recherches et plus récemment par les neurosciences, et en particulier chez le nouveau né et l’enfant.

Ainsi le peau à peau avec les parents à la naissance est devenu systématique dans nos maternités, le portage est une pratique courante, on connaît de plus en plus le massage de la femme enceinte et on reconnaît ses effets positifs sur le bien-être de la future maman mais aussi chez l’enbryon puis le fœtus (cependant lors de mes grossesses personne ne m’a encouragé à me faire masser… et ça ne fait que 5 ans et demi…). On sait que le bébé a besoin de la proximité, du contact avec ses parents. L’époque totalitaire on vous étiez taxé de laxiste quand vous accouriez au premier pleure est heureusement révolue (ou presque), alors qu’en est-il du massage des bébés ?

La proximité, le portage, le contact charnel constant du bébé et de l’enfant avec ses parents existent depuis toujours dans de nombreuses cultures. Malheureusement, dans notre culture occidentale, au cours de notre histoire, le toucher a été désigné comme malsain, voir même diabolique et nous en avons été longtemps privé et jusqu’à très récemment.

Il n’y a encore pas si longtemps il n’était pas rare d’entendre que pour qu’un enfant soit fort il ne devait pas être trop choyé …

C’est tout l’inverse. Et peut être que notre société est un peu malade de tout cela ?

Oui, pour qu’un enfant puis qu’un adulte soit heureux et vive en harmonie avec le reste du monde, il doit être chouchouté et sécurisé.

Le toucher ?

Le toucher est le premier de nos 5 sens à se développer. A partir de 2 mois, l’embryon réagit déjà lorsqu’il est touché. Tout au long de sa vie intra utérine, l’embryon puis le fœtus sera massé, stimulé par les parois de l’utérus et par les caresses de sa maman et éventuellement par les massages qu’elle aura reçu. Il sera nourri de ses caresses et de toutes les réactions en cascade qu’elles produisent dans le corps humain.

Le toucher est le sens de la peau qui est l’organe le plus grand de notre corps.

Elle est notre protection contre l’extérieur, elle me permet de m’adapter à mon environnement, de survivre, et c’est aussi grâce à elle que je découvre le monde, l’autre et mon propre corps. Sa surface est recouverte de millions de capteurs, de terminaisons nerveuses qui nous transmettent sans cesse de nouvelles informations et qui déclenchent nos réactions et notamment le plaisir et le bien-être.

J. Lionel Taylor « C’est par notre peau, grâce au toucher, que nous ressentons, aimons, détestons ».

C’est un sens vital. On sait par expérience, malheureusement, que des enfants privés de contacts prolongés et bienveillants présentent de nombreuses carence dans leur développement et dépérissent.

L’histoire du massage des bébés ?

Il est ancestral. Le massage des bébés existent dans de nombreuses traditions, cultures, mais la référence est souvent le massage issu de la tradition ayurvédique. L’Ayurveda est la médecine traditionnelle décrite comme la plus ancienne.

Ce massage a été rapporté par l’obstétricien français Frédérick Leboyer dans les années 70, comme d’ailleurs le peau à peau et un nouveau mode d’accouchement respectueux et sans violence, suite à ses découvertes et ses observations lors de ses voyages en Inde.

Il a été depuis adapté, spécialisé pour telle ou telle problématique mais il demeure la source des massages bébés proposés par les divers thérapeutes.

Frédérick Leboyer détail ce massage dans son livre très poétique « SHANTALA un art traditionnel le massage des enfants » aux éditions Seuil.

Quels bienfaits ?

Ils sont si nombreux ! Ils font l’objet de tellement d’études, d’ouvrage, de découvertes, de recherches.

Essayons d’en citer quelques uns :

– Il permet au bébé de découvrir son environnement,

– II établit la réalité des frontières entre le monde extérieur et lui. Il lui permet de définir son schéma corporel (jusqu’à 6 mois environ un bébé se voit comme le prolongement de sa maman),

– il participe à son développement physique, psychique, affectif, social, et cognitif

– il renforce le lien d’attachement avec ses parents,

– il lui procure du plaisir, du bien-être,

– il stimule la sécrétion d’hormones indispensables au bon fonctionnement de son organisme, (dopamine, endorphine, sérotonine, ocytocine …)

– il apaise et calme en stimulant le système nerveux parasympathique,

– il développe son intelligence émotionnelle, l’empathie, la confiance en soi,

Selon Donald Winnicott pédiatre et psychanalyste britannique, « de la qualité des soins portés à l’enfant va dépendre le développement du moi ».

Les nombreuses études menées viennent à démontrer le rôle majeur du toucher nourricier dans le développement harmonieux psychoaffectif de l’homme.

Les soins apportés à l’enfant, le toucher sain, nourrissant et bienveillant lui permettront de devenir un adulte qui vivra en harmonie avec l’extérieur, serein et épanoui aussi dans sa vie intime.

Masser son bébé est sans doute le plus beau cadeau que l’on puisse lui faire pour le reste de sa vie.

https://bienetremarseille.com/bebes-et-futures-mamans/

Pourquoi se faire masser ?

Pour s’octroyer un moment privilégié, un moment à soi. Pour se relaxer, pour se soulager, pour se faire du bien. Pour maintenir un état de bonne santé globale. Pour prévenir l’apparition de certaines pathologies. Pour se retrouver, pour se recentrer, pour se ressourcer. Parce qu’on a pas forcément envie de parler.

Le massage fait partie de nous, il est instinctif. Je porte la main où je ressens une douleur, je la porterai visage pour me stimuler ou me calmer…

Il est présent depuis toujours dans toutes les cultures. Plus ou moins accepté, plus ou moins reconnu.

Aujourd’hui, à travers le développement des pratiques issues de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de l’Ayurveda le massage trouve ou retrouve peu à peu sa place dans notre société.

Connu pour ses vertus relaxantes, le massage contribue au maintient d’un état de bonne santé globale (physique et psychique) grâce à ses nombreux bienfaits qui impactent notre corps et notre « esprit ».

Un massage donné et reçu avec bienveillance saura prévenir, accompagner et même aider à se reconstruire.

Quel bienfaits, quels mécanismes ?

Le massage :

  • Recentre, c’est un moment intime, personnel, à soi, une véritable parenthèse, il permet le « break » salvateur,
  • Apporte une profonde relaxation,
  • Diminue le stress et prévient le développement des pathologies qui y sont liées, par la sensation même qu’il procure, mais aussi par l’action chimique des hormones du bien-être,
  • Stimule la sécrétion d’hormones dites du bien-être indispensables au bon fonctionnement de l’organisme tant au niveau psychique que physique, l’un n’allant pas sans l’autre (la sérotonine qui est un neurotransmetteur, l’ocytocine l’hormone du lien social …),
  • Réduit la tension et la fatigue par le travail des muscles et des tissus des zones tendues et par la stimulation de la circulation sanguine et énergétique,
  • Remet en lien le corps et l’esprit, il peut aider à la reconstruction après une épreuve physique ou émotionnelle (se réapproprier son corps, redessiner son schéma corporel, reprendre confiance …). Redécouvrir que ce corps qui peut avoir été un ennemi peu donner des sensations de bien-être, de plaisir,
  • Aide le corps à éliminer les toxines, par son action drainante, par la stimulation de la circulation des fluides dans le corps, et par le massage des organes internes,
  • Permet d’assouplir les articulations,
  • Détend les muscles après un effort,
  • Nourri les tissus, s’il est à l’huile,
  • Il peut même avoir un effet esthétique (détend les muscles, nourri et lisse les tissus, stimule la circulation sanguine …)

Le massage peut être reçu en complément d’autres pratiques de soin : méditation, sophrologie, hypnose, naturopathie etc

Chaque massage a une origine, une histoire, une approche différente. Vous retrouver un descriptif de chacun dans le menu « massages à La Source » du site avec les techniques utilisées. Vous pourrez ainsi choisir celui qui correspondra le mieux à votre goût, votre envie, votre besoin physique et émotionnel du moment. Vous pouvez aussi me contacter pour que nous le déterminions ensemble.

Les massages sont pratiqués à La Source, à domicile ou sur site.

Les massages* aux huiles sont donnés avec des Huiles Végétales issues de l’agriculture biologique et de première pression à froid : sésame, tournesol, pépins de raisin, coco.

Idem pour les Huiles Essentielles et les Hydrolats.

La Source est un espace qui vous est dédié le temps d’un massage.

Le luxe de l’espace et du temps pour soi. Un lieu que j’ai voulu zen et accueillant à la fois. Un lieu de sérénité nécessaire au lâché prise et au bien-être.

Au plaisir de vous recevoir,

Prenez soin de vous,

Alexandra

06 60 42 21 78

Le cabinet : 89 bis rue de Lodi 13006 Marseille