Blog

Le yoga nous rendrait égoïste ?

Le yoga nous rendrait égoïste ?

C’est un article paru dans le magazine Cerveau et psycho qui nous interpelle ainsi. Et je rebondi avec joie.

Yoga, méditation et autres pratiques venue d’orient, rappelons le, nous régalent et s’intègrent, pour notre bonheur, dans des pratiques occidentales de bien-être telle que la sophrologie et c’est très bien. Enfin nous prenons soin de notre santé et en devenons responsables.

Cependant n’oublions pas de rendre hommage à ces cultures ancestrales qui nous ont offert tant de richesses. Nous n’avons rien inventé. Ensuite remettons les choses dans leur contexte pour ne pas s’égarer. Ces pratiques qui nous enrichissent sont issues de cultures dont le socle sont les relations interpersonnelles. L’homme seul n’est rien.

Notre société, elle, est de plus en plus individualiste, et le yoga ou la méditation par exemple, qui nous permettent de nous « recentrer » accentueraient le phénomène. Nous nous renfermons d’avantage sur nous même plutôt que de nous ouvrir aux autres.

Et en effet, à mieux y regarder, notre plus grande souffrance ne vient-elle pas de notre isolement et de la peur de l’autre. Dans la vie personnelle autant que dans le milieu professionnel. Moi, j’en suis sure et vous ?

Alors, oui, lors de votre prochaine méditation, repensez aux origines de votre pratique et essayez d’intégrer une pensée bienveillante pour votre voisin ou votre collègue de travail.

Là est sans doute le plus gros effort que nous ayons à faire.

#yoga #méditation #developpementpersonnel #sophrologie #shiatsu #ayurveda #médecinechinoise #wellness etc

Qu’est ce que le shiatsu ? Et en particulier le iokai shiatsu ou encore shiatsu des méridiens.

Le shiatsu est une pratique japonaise qui s’appuie, sur les préceptes de la médecine chinoise et de la pensée orientale à savoir le TAO, le YIN et le YANG, le QI (ou KI), les cinq mutations, le système de méridiens etc. Il s’est enrichie de connaissances en ostéopathie et chiropraxie, mais il s’appuie surtout, en particulier concernant le iokai, sur les pratiques manuelles traditionnelles ancestrales.

La pratique consiste principalement en des pressions des doigts (ou d’autres partie du corps) sur tout ou partie du trajet des méridiens (flux énergétique) choisi en fonction du diagnostic préalablement établie. Mais on pratique également des mobilisations et des étirements avec la respiration pour support.

Shiatsushi (le praticien) et jusha (le receveur) établissent une relation de confiance et d’échange. Le shiatsushi porte un profond respect à son jusha qui est son maître …

Le shiatsushi accompagne, aide, aiguille le jusha à retrouver un équilibre en rétablissant la libre circulation du KI traduit par « énergie » dans son Corps (corps/esprit).

La pratique du shiatsu s’appuie donc sur le respect, l’écoute, la respiration, la présence, la concentration.

Au delà du « traitement », c’est un véritable outil d’accompagnement et de développement personnel car il prend en considération la personne dans sa globalité, sa nature, son histoire, son mode de vie, pour comprendre et rétablir l’équilibre. Le jusha est responsable de sa santé et prend en charge le retour vers l’équilibre en modifiant, le cas échéant, les comportements inadaptés voir délétères. Le shiatsu permet de prendre conscience. Nous sommes pleinement acteur de notre maintien en bonne santé. C’est avant tout une pratique de la prévention.

Respiration, pressions, mobilisations, étirements, hygiène de vie, alimentation, mode de vie, sont au coeur de la pratique.

Chaque individu est unique, et tout change tout le temps, chaque séance est donc inédite.

Au delà des trois années de formation indispensables, c’est toute une vie d’expériences et d’apprentissage qui s’ouvre à nous et qui font la richesse de cet art.

#shiatsu #iokaishiatsu #zenshiatsu #medecinechinoise

La peur du jugement …

La peur du jugement.

Elle nous permet finalement de vivre en société mais parfois elle nous gâche la vie.

Pour s’en libérer lorsqu’elle nous accable, posons nous ces quelques questions :

Est-elle fondée ?

Est-ce réel ? Est-on entrain de me juger ?

Suis-je si important aux yeux des autres ? Suis-je à ce point leur centre d’intérêt ?

Si c’est le cas réellement, est-ce si important finalement ?

Si elle est liée à la peur du rejet, et si j’ai peur d’être rejeté par ce groupe, est-il celui qui me correspond ?

Faut il vraiment être parfait tout le temps ?

N’ai je pas le droit de me.tromper ?

Mon avis ne vaut-il pas celui de l’autre ?

Et puis, ma vie et mes choix ne peuvent pas être dictés par le regard des autres.

Etre trop sensible au jugement c’est laisser la place aux personnalités toxiques et à la manipulation.

Rappelons nous que nous partageons la conditions humaines et donc nos peurs.

#bienetre #jugement #psycho #regarddesautres #peurdujugement #bienveillance #goodwibe #developpementpersonnel

Habitudes et performance

Habitudes et répétition permettent le repos de l’esprit et la performance

Habitudes, organisation, répétition, pratique, tout ces mots résonnent avec repos de l’esprit et performance.

Et vu sous cet angle ça change tout !

En effet, je dois l’avouer, j’ai toujours eu une certaine aversion pour les habitudes.

Mais, les habitudes et l’organisation permettent à notre esprit de pouvoir se concentrer sur l’essentiel et donc d’être plus efficace.

Grâce aux habitudes, à la répétition, notre attention n’est plus détournée, notre système nerveux n’est plus en alerte, pluisqu’il sait à quoi s’attendre, et nous devenons plus « performants».

La pratique régulière, d’un art, d’un sport… engendre la performance, grâce notamment à la mémoire musculaire qui permet un geste plus instinctif et donc plus rapide.

Habitude et pratique sont donc synonyme de performance et de liberté de l’esprit.

Réfléchir à ce que l’on est entrain de faire, paradoxalement, peut nous détourner de ce que l’on cherche à réaliser.

La pratique et l’habitude nous permette d’être pleinement présent.

#bienetre #shiatsu #developpementpersonnel #relax

Le KI, le QI ? Mais c’est quoi ton truc en vrai ?

Qu’est-ce que le KI ?

Pas facile de répondre à cette question, pas facile d’appréhender cette notion d’autant plus lorsqu’elle ne fait pas partie de notre culture. Des livres entiers explorent cette question. Mais que répondre aux personnes qui nous interrogent ? Parler d’énergie ? Certe, mais ce mot est tellement malmené ! Et est-ce vraiment cela ?

Hier j’étais assez fatiguée, de façon assez globale et dès le réveil et en plaisantant je me suis dit à moi-même « tu as un petit KI aujourd’hui », et puis j’ai pensé à cette idée.

Qu’est-ce qui nous pousse à nous lever le matin (lorsque l’on a pas mis sont réveil) ?

Ca parle évidemment de tous les aspects physiologiques mais de choses plus impalpables aussi. J’ai trouvé que ça interpellait et que ça questionnait de la bonne manière ?

Qu’est-ce qui me pousse à me lever le matin ?

Qu’en pensez-vous ?

#KI #QI #médecinechinoise #penséeorientale #tao #shiatsu #iokaishiatsu #thérapiemanuelle #tradition #japon #Masunaga

Mal de dos, la bonne réponse ?!!!

Il semblerait enfin, que de plus en plus d’acteurs de notre médecine dite conventionnelle admettent ne pas savoir d’où vient le mal de dos !

On ne parle pas ici du mal de dos dont les causes ont été déterminées par des examens médicaux et qui relève d’une chute, d’un accident ou d’une maladie, mais du mal de dos dont souffre de façon ponctuelle ou chronique 80% de la population.

Aujourd’hui nous ne sommes plus examinés comme une simple mécanique (biomécanique), où corps et esprit seraient dissociés et où chaque dysfonctionnement de la machine pourrait immédiatement et systématiquement être diagnostiqué et réparé.

Nous sommes tous singulier et la somme d’une multitude de facteurs. Il y a donc une infinité de combinaisons et donc de raisons possibles pour expliquer ce mal de dos qui serait une alarme émise par notre corps pour nous alerter d’un déséquilibre.

Sans doute y a t-il autant de cause de mal de dos qu’il y a d’individus.

En effet, nous somme le résultat de notre capital génétique, mais aussi de notre histoire, de notre environnement (au sens large) et de notre mode de vie (sommeil, alimentation, activité, travail etc)

Ce mal de dos doit donc nous alerter sur le déséquilibre d’un des aspects de notre vie qui doit être selon sa nature, corrigé, rectifié, amélioré, écouté, pour rétablir une certaine harmonie.

Nous sommes donc bel et bien acteur dans la prise en charge de notre santé. Chacun étant responsable de son intégrité.

Ainsi le thérapeute, n’est pas seulement un bon mécanicien mais il devient un équipier, un partenaire, pour nous aider à déterminer la cause du déséquilibre qu’il soit physique, psychique ou émotionnel (sommeil, alimentation, activité, traumatisme…). Le thérapeute devient celui qui accompagne pour aider la personne à trouver la voie de sa guérison. 

Pour le thérapeute, il est temps d’apprendre à dire « je ne sais pas » mais « on va chercher, comprendre et travailler ensemble ». Pour le « patient » il est temps de se responsabiliser et de prendre en charge sa santé pour une harmonie durable.

Accompagner et responsabiliser avec diplomatie, bienveillance et empathie.

Il n’y a pas pour le thérapeute d’obligation de résultat mais de moyen et ce moyen n’est pas forcément une réponse allopathique mais bel et bien une approche plus globale pour un résultat pérenne.

#dos #maldedos #global #médecineintégrative #médecinechinoise #shiatsu #accompagnement #ostéo #kiné #thérapeute #resposabilité #iokaishiatsu #humain #humanité #santé #soin

Faites circuler !!!

Bougez, restez en mouvement, respirez, étirez, renforcez, vous êtes responsables de votre maintien en bonne santé.

Inutile de se lancer dans le sport de haut niveau et dans la performance, faites juste circuler. Votre corps à besoin de fonctionner d’être en mouvement, il est fait pour ça.

Le corps est une mécanique incroyable faite pour le mouvement, la marche. Notre sédentarité nous rend malade. Nous nous étonnons que le mal de dos occupe une place si importante dans notre société mais nous ne bougeons plus.

Une simple mécanique, la marche, est nécessaire pour faire circuler le sang, nous sommes fait comme ça. La circulation sanguine est stimulée par les muscles de nos jambes qui en se contractant pompe le sang dans notre corps.

Yin et yang

Le shiatsu et en particulier le iokai shiatsu s’appuie sur les préceptes de la pensée orientale et de la médecine chinoise.

Dans cette philosophie, cette pensée, le YIN et le YANG sont les « forces » opposées et complémentaires qui créée la vie.

Complémentaires, inséparables et pleine de nuance.

Dans la vie rien n’est vraiment blanc ou noir n’est-ce pas ?

Le shiatsu va avoir vocation, part une approche manuelle, d’équilibrer le yin et le yang pour maintenir l’équilibre et un état de bonne santé globale.

On dit que :

le yang protège le yin et le yin nourrit le yang

Le yang se déploie et le yin est concentré

#shiatsu #médecinechinoise #santé #global #orient #japon #soin #techniquemanuelle